#6 L’intérim avec MyJobest | La prime de précarité

Dans notre web série « L’intérim avec MyJobest », découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce contrat particulier ! Aujourd’hui, Nicolas, Chargé d’affaires MyJobest à Nancy vous explique la prime de précarité.


L’indemnité de fin de mission (IFM), ou prime de précarité, est une aide financière visant à soutenir les travailleurs qui ne bénéficient pas d’un contrat à durée indéterminée (CDI). Elle est perçue par les salariés intérimaires pour compenser le fait que leur contrat de travail soit généralement de courte durée. Comme son nom l’indique, elle est versée à la fin de la mission, généralement lors du versement du dernier salaire. Le montant de cette indemnité est une mention obligatoire du bulletin de paie qui doit figurer sur le dernier bulletin de paie remis dans le cadre du contrat de travail en question.

Cette indemnité s’élève à 10% du salaire brut augmenté de l’indemnité compensatrice de congés payés (qui s’élève à 10% du salaire brut si l’intérimaire ne pose aucun congé).

Mise en situation :

Si, pour l’exécution d’une mission d’intérim, votre salaire brut s’élève à 1000€.

Vous n’avez posé aucun congé et bénéficiez donc d’une ICCP de 100€.

Votre salaire brut auquel est ajouté votre ICCP s’élève donc à 1100€.

Pour obtenir votre IFM, vous devez calculer 10% de ce montant, soit 110€.

Vous percevrez ainsi au total 1210€ brut (1000€+100€+110€).

Attention toutefois, cette indemnité n’est pas versée en cas de renouvellement de la mission ou si l’intérimaire est embauché en CDI par l’entreprise utilisatrice au terme de son contrat de mission.

Nicolas, Chargé d’affaires MyJobest, Nancy

Leave a Comment

Your email address will not be published.

We use cookies to improve your experience on our website. By browsing this website, you agree to our use of cookies.

S'identifier

Sign Up

Forgotten Password

Partager